Géothermie

Géotermie

Plaine du Lamentin : potentiel de production de chaleur et de froid
 

Production de chaleur et de froid dans la plaine du Lamentin

Contexte en Martinique 

Une campagne d’exploration de trois forages profonds réalisés en 2000 sur la plaine du Lamentin a mis en évidence une ressource géothermale de moyenne température (90-100 °C) qui pourrait être valorisée sous la forme d’une production de froid. Le froid produit serait distribué par un réseau, pour couvrir les besoins de la zone d’activités du Lamentin.

Des compléments d’exploration en surface ont été réalisés par le BRGM entre 2010 et 2017. Ils ont abouti à l’élaboration d’un modèle conceptuel du sous-sol de la plaine, illustré par une modélisation géologique 3D, ainsi qu’à la proposition de zones d’implantation prioritaire pour de nouveaux forages.

Il sera nécessaire, auparavant, de réaliser des essais de production sur les puits existants afin de préciser les caractéristiques du fluide profond.

En parallèle à ces travaux d’exploration, des études de besoins énergétiques ont été réalisées dans la plaine du Lamentin et le sud de Fort de France, en 2006 et 2015.

Montagne Pelée et Anses d’Arlet : potentiel de production d’électricité  

Ces régions avaient été retenues pour leur intérêt géothermique à la suite des travaux réalisés entre 1970 et 1985. Des travaux de recherche ont été réalisés depuis sur le terrain par le BRGM en 2001-2003, puis complétés en 2012-2014, au nord, au centre et au sud de l’île. 

Ces compléments ont identifié deux zones d’intérêt géothermique permettant d’envisager une production d’électricité : L’une au nord (SW Pelée) et l’autre au sud (Anses d’Arlet).
Plus précisément, la zone de Petite Anse aux Anses d’Arlet est un des deux secteurs de Martinique présentant des indices d’une potentielle ressource géothermale active de haute température. 

La réalisation d’une campagne de forages d’exploration profonds (1 000 à 2 000 m de profondeur) sur cette zone est désormais indispensable pour vérifier la présence d’un réservoir géothermal et notamment la température et les débits qui pourraient être produits. 
Pour pouvoir implanter avec précision ces forages, il est nécessaire de réaliser plusieurs travaux préalables, dont la réalisation de quelques forages de reconnaissance de 100 à 200 m de profondeur. 
Une concertation avec la population sera faite avant le démarrage du projet.

La géothermie dans les Caraïbes

Parallèlement, depuis 2005, la Région Guadeloupe pilote des projets « Interreg » de coopération interrégionale « Géothermie Caraïbe » phases 1 et 2 auxquels l’ADEME a fortement contribué. Un des volets concernait des études environnementales financées par l’ADEME dans la vallée de Roseau, en Dominique. En parallèle, la Dominique a fait réaliser des forages d’exploration pour l’implantation d’une centrale dans cette vallée. Le potentiel de production serait de plusieurs dizaines de MW, avec une éventualité de raccordement à la Martinique pour l’injection de cette énergie sur notre réseau électrique.

Installation de géothermie


Comment agir ?

Vous pourrez participer à la concertation publique qui sera réalisée autour des projets de forage et ensuite d’implantation géothermique. Si vous avez un bâtiment proche d’un futur site de production de chaleur géothermique, dans la plaine du Lamentin, vous pourrez bénéficier d’une fourniture de chaleur et/ou de froid pour vos locaux.