Mobiliser les acteurs du territoire


Gaspillage alimentaire et l’alimentation durable 


Le rôle des collectivités est de coordonner et de fédérer l’ensemble des actions mises en place dans le but de bâtir un projet commun sur le territoire.
Elles peuvent pour se faire, développer des actions d’animation territoriale, réorienter les politiques publiques, acheter et investir pour une agriculture durable sur le territoire. 

Pour en savoir plus


Suivi et amélioration de la qualité de l’air extérieur


Les collectivités locales ont également un rôle à jouer pour dans l’amélioration de la qualité de l’air extérieur sur le territoire. Pour se faire, il est nécessaire qu’elles intègrent à leur politique des actions concernant l’air. 

Air Energie Climat

Limiter les émissions de gaz à effet de serre est devenu un enjeu majeur pour les collectivités, qui peuvent agir à différents niveaux : 

  • en facilitant l’accès à l’information 
  • en développant des outils permettant de communiquer sur les bonnes pratiques.   

Les transports représentent notamment un facteur important d’émissions de particules polluantes dans l’air. 
 

Mobilité et transport 


L’impact sur la qualité de l’air, mais également les nuisances sonores et la consommation d’énergie que représentent les transports ne doivent pas être négligés. 
Grâce à des actions qu’elles peuvent mener dans le cadre de la planification de la mobilité sur le territoire, l’incitation à des modes de transport peu polluants au travers de la commande publique, ou encore le choix de véhicules moins polluants pour leur propre flotte, les collectivités ont un rôle à jouer en ce qui concerne la thématique du transport et de la mobilité. 
Les collectivités peuvent œuvrer à la mise en place d’une mobilité plus respectueuse de l’environnement (ex : « Low Emission Zones » montrent qu’il est possible d’agir sur les véhicules les plus polluants en zone urbaine) 
 

Urbanisme et aménagement 


Les collectivités ont un rôle important à jouer notamment dans les choix qu’elles vont faire en matière de planification et d’aménagement. Ces derniers intègrent différents enjeux tels que la maîtrise de l’étalement urbain, le renouvellement de la ville sur elle-même, la présence de la nature en ville, l’intégration des écosystèmes, les bâtiments performants, la mobilité, l’accessibilité et la mixité fonctionnelle, la transition énergétique, la réduction des différentes pollutions, l’adaptation aux changements climatiques. 
L’ADEME met à disposition plusieurs outils et méthodes permettant aux collectivités de structurer ou de consolider des actions concrètes et de mobiliser les acteurs du territoire. 

Pour en savoir plus


Rénover son logement 


En 2013, le plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) mis en place par le gouvernement, a permis aux collectivités de déployer une plate-forme locale visant à informer/conseiller les particuliers notamment dans leurs travaux de rénovation énergétique. 
 

Gestion et tri des déchets

 
En Martinique la collecte et le traitement des déchets ménagers sont gérés par les EPCI.
Par ailleurs la prévention et la gestion des déchets demeurent au cœur des actions essentielles qu’elles doivent mener. 
Une action volontariste de ces acteurs répondra au double objectif national et local : la maîtrise des coûts et la réduction et valorisation des déchets.

Pour en savoir plus


Production et distribution de l’Energie 


En matière de production d’énergie renouvelable, les collectivités peuvent agir de différentes façons. Elles sont cependant encore trop peu nombreuses à envisager leur contribution à la production d’EnR.
Mettre en œuvre un projet de cette ampleur nécessite de : 

  • produire une énergie renouvelable adaptée à l’usage visé ;
  • bien dimensionner le projet ;
  • concevoir un montage juridique adapté.

Des dispositifs de Conseil en Energie Partagé (CEP)  


Le CEP est un dispositif qui permet de mutualiser certains besoins pour les communes de moins de 10 000 habitants permettant ainsi de réduire les dépenses énergétiques de son éclairage public et de patrimoine bâti (mairie, école, équipement sportif…)
Grâce au Conseil en Energie Partagé (CEP), les collectivités peuvent  

  • mutualiser une compétence dans le cadre d’une démarche territoriale ;
  • avoir une réflexion globale sur la maîtrise de l’énergie de manière globale sans privilégier une solution énergétique en particulier ;
  • un service rentabilisé grâce aux économie qu’il apporte
  • être accompagné par un réseau de professionnels qui dispose d’outils fiables et certifiés. 
  • d’avoir une visibilité sur le plus long terme

Pour en savoir plus sur le rôle du CEP
 

Lutter contre la précarité énergétique 


Les collectivités peuvent également être actives dans la lutte contre la précarité énergétique par le biais d’initiatives locales sous forme de fonds, de formations dédiés, de services. 
Les communes souvent concernées par cette problématique sont celle dont : 

  • le nombre de logements sociaux qui abritent des personnes à faible revenu est important ;
  • certains quartiers rassemblent des logements privés vétustes et dégradés ;
  • les demandes d’aide aux impayés d’énergie représentent une part importante ou croissante ;
  • la proportion de familles monoparentales est forte ; 
  • la proportion de personnes âgées vivants seules est forte ; 
  • certains immeubles du centre-ville sont dégradés ;

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre article sur « La précarité énergétique ».

La mise en place des plans départementaux d’action pour le logement des personnes défavorisées (PDALPD) est devenu obligatoire depuis 1990. Ils doivent comprendre des mesures destinées à lutter contre la précarité énergétique. Selon les département les actions à mettre en œuvre peuvent être très variables. Un accompagnement est donc souvent nécessaire !