Toute l'actu

07 août 2019
Mots clés :

Programme territorial d’aides aux économies d’énergie : quelles implications pour les particuliers, les entreprises et les collectivités ?

Le programme d’aides aux économies d’énergie de la Martinique, élaboré par la Collectivité territoriale de Martinique (CTM), l’ADEME, le Syndicat mixte d’électricité de la Martinique (SMEM), EDF et la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL), comporte plus de 60 actions d’économies d’énergie à destination des particuliers et des professionnels, sur la période 2019-2023. À travers ce programme, les particuliers, les entreprises et les collectivités du territoire pourront bénéficier d’aides à l’achat d’équipement performant et de prestations de services, représentant au total, près de 100 M€. En quoi consistent concrètement ces actions d’économies d’énergie du point de vue des consommateurs ? Comment accède-t-on à ces aides, que l’on soit particulier, entreprise ou collectivité ?

28 mai 2019
Mots clés :

Étude « Vers l'autonomie énergétique de la Martinique à l'horizon 2030 : cinq scénarios pour atteindre le 100 % énergies renouvelables »

Le 14 février, l’ADEME a présenté aux professionnels de l’énergie une étude visant à évaluer les implications techniques, organisationnelles et économiques qu’aurait un mix électrique très fortement renouvelable en Martinique.

Les travaux réalisés montrent notamment que :

  • un mix électrique 100 % énergies renouvelables est possible en Martinique tout en satisfaisant l’ensemble de la demande électrique à tout instant (équilibre offre-demande) moyennent un recours significatif à des capacités de stockage ;
  • en cas de conversion en tout électrique des véhicules terrestres, la quasi-totalité des potentiels définis comme accessibles devraient alors être exploités, pointant ainsi la fragilité d’une telle situation qui implique un important travail de maîtrise de la demande d’énergie ;
  • dans la majorité des scénarios étudiés, le rôle de production de base des centrales diesel est fortement réduit à partir de 2025, et ce, y compris en intégrant les services réseaux qu’elles assurent ;
  • par rapport à la situation actuelle, les scénarios à fort taux d’énergies renouvelables s’accompagnent d’une baisse des coûts (coût actualisé de l’énergie moyen du parc) de l’énergie produite.