L’intervention de l’ADEME pour la sargasse

Sargasse Echouage

Contexte en Martinique 

Les côtes des Antilles subissent des échouages de sargasses de manière irrégulière depuis 2011. Une estimation de la DEAL en septembre 2014, lors d’un épisode d’échouage massif, faisait état de 177 ha de sargasses le long des côtes martiniquaises soit un tonnage de 58 500 t de matières sèches

Les impacts liés à l’échouage de ces algues sont de plusieurs ordres :

  • écologiques : Destruction de la biocénose marine et l’uniformisation de ce biotope, perturbation de l’émergence des tortues marines, augmentation de l’érosion des plages… ;
  • sanitaires : odeurs nauséabondes et émission d’hydrogène sulfuré gaz toxique... ;
  • économiques : Pénalise directement le tourisme, les activités de pêche et l’aquaculture. 

Les bancs de sargasses en mer ont un rôle écologique important. Ils servent de nurserie pour de nombreuses espèces.  Le ramassage doit donc être réalisé sur les plages ou en proche côtier une fois l’échouage prévisible.

Actions de l’ADEME

L’ADEME, en concertation avec les collectivités et services de l’État s’implique sur quatre axes. 

1. Participer à l’acquisition de connaissances des origines du phénomène

Soutien de l’ADEME sur une étude de croisement des données de courantologie et données satellites portée par l’Observatoire du Milieu Marin Martiniquais. 
 

Détection banc de sargasses par satellite

Zone de recirculation


2. Favoriser le développement de techniques de collectes adaptées aux littoraux antillais

Enjeux :

  • collecter avant que les algues se décomposent et produisent de l’hydrogène sulfuré (H2S) ;
  • définir les techniques les plus efficaces en termes de coûts, impacts environnementaux, délai de réactivité et sécurité.

Les projets de collecte concernent un panel varié de méthodes adaptées à la diversité des échouages. L’ensemble de ces essais sont actuellement menés évalués par un bureau d’études mandaté par l’ADEME.

Pour en savoir plus, consultez nos fiches techniques sur :

3. Identifier des moyens de valorisation, dans une perspective d’économie circulaire

Enjeux :

  • assurer des exutoires aux normes pour les sargasses collectées ;
  • développer des process de valorisation tenant compte du caractère aléatoire de la ressource ;
  • identifier les potentiels de valorisation sur le long terme.

4. Participer à la mise en place d’un dispositif d’étude des dégagements de H2S

Mise en place d’un réseau de capteurs permanents (H2S, NH3) sur le littoral, piloté par l’association Madininair avec l’aide de l’ADEME et la CTM. À ce jour, un réseau de 13 capteurs transmettant des mesures en continu est fonctionnel.

Pour en savoir plus vous pouvez consulter le www.martinique.ars.sante.fr/point-journalier-sur-les-mesures-dhydrogene-sulfure.

Quelques documents de référence