ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Martinique

Bâtiment

Contexte régional

La situation du secteur du bâtiment se résume à une augmentation soutenue de la consommation d'énergie, dans le secteur de l’habitat (3,7%), et dans le secteur tertiaire (5,5%), entre 1999 et 2005, due à une :

  • augmentation du nombre de logements et des surfaces tertiaires (effet décohabitation: augmentation de 6% de la population / augmentation de 22% de résidences principales – doublement du nombre de logements vacants entre 1990 et 1999)
  • augmentation des usages (climatisation, eau chaude électrique…) : nombre de foyers équipés en chauffe-eau électrique 2.5 entre 1990 et 1999 

Graphique de répartition des consommation d'énergie en pourcentage : Froid alimentaire (28%), ECS électrique (16%), cuisson GPL (9%), blanc (8%), brun (8%), climatisation (8%) , cuisson électrique (8%), Divers électrique (8%), Eclairage (6%) et ECS GPL (1%)

Répartition des consommations d'énergie du secteur résidentiel en 2005
 

En 2005, on comptait 142 000 résidences principales. Pour satisfaire à l’augmentation de population, le Schéma Martiniquais de Développement Economique table sur un besoin de 39 500 logements ce qui conduit à un total de 172 000 logements à l’horizon 2015. Le nombre de logements neufs produit sur l’ile s’élève entre 1000 et 2000 par an.
Dans ce contexte, comme en métropole, l’enjeu énergétique ne se situe pas sur le parc neuf mais sur celui de l’ancien d’autant que la réglementation thermique RTAADOM ne s’applique sur le territoire que depuis le 01 mai 2010.